UFC-QUE CHOISIR DU DOUBS

Environnement / Energie

Compteur communicant Gazpar.

Après Linky,  Gazpar fait parler de lui. La pose de nouveaux compteurs de gaz communicants s’intensifie. Elle suscite à son tour bien des interrogations.
Que Choisir fait le point.

 

Ce compteur Gazpar est-il utile ?

Pour GRDF, le gestionnaire de réseau, assurément oui. Pour les 11 millions de ménages abonnés au gaz, c’est moins évident. Tout comme le compteur Linky pour l’électricité, Gazpar a été conçu dans le seul intérêt du gestionnaire de réseau, et pas du tout dans celui des usagers.

Suivre sa consommation

« Votre consommation quotidienne en un seul clic », assure GRDF pour convaincre ses clients des avantages de ce nouveau compteur. Y parvenir est en réalité un peu moins simple. Il faut attendre la réception de ses identifiants, aller sur Internet et se connecter à son espace client GRDF, ce qui ne va déjà pas de soi au quotidien. Et puis on a beau chercher les données du jour ou de la veille une fois connecté, on sèche, elles sont introuvables. La consommation n’apparaît que 2 jours plus tard.

Cela dit, ce délai est peu pénalisant, les équipements qui fonctionnent au gaz étant peu nombreux. Il s’agit essentiellement de la chaudière et du chauffe-eau. Se souvenir de la température de consigne du chauffage et la modifier pour comparer les consommations est assez facile, alterner entre douche et bain pour évaluer l’impact sur la consommation de gaz aussi.

Être facturé sur sa consommation réelle

Le compteur Gazpar facilite la facturation. On devait en finir avec les factures erronées et les surestimations de consommation puisqu’il communique directement les index à GRDF, qui transmet ensuite un relevé mensuel à votre fournisseur de gaz. Mais, ça, c’est la théorie. En pratique, GRDF fait comme Enedis : il arrive que le gestionnaire pose ses compteurs avant les concentrateurs. Il peut donc se passer de longs mois, voire plus d’un an, avant que Gazpar communique les données !

Le compteur Gazpar est-il gratuit ?

Non. Si son prix est invisible sur la facture, il est cependant bien réel et inclus dans la contribution tarifaire d’acheminement qui y figure. Ce compteur communicant va coûter 2 à 3 € par an sur 20 ans aux usagers, c’est un peu cher au vu de son intérêt minime pour eux !

Le compteur Gazpar est-il dangereux ?

Non, il n’est pas dangereux en l’état actuel des connaissances – le compteur Linky non plus, d’ailleurs. Contrairement au compteur d’Enedis, celui de GRDF n’utilise pas le courant porteur en ligne (CPL), accusé de tous les maux. Gazpar communique par ondes radio deux fois par jour en utilisant une fréquence de 169 MHz, proche des fréquences des radios FM. « L’exposition à proximité d’un compteur Gazpar est très faible, compte tenu de la faible puissance d’émission et de la forme impulsionnelle utilisée », souligne l’Anses, l’Agence nationale de sécurité sanitaire, dans son avis sur les compteurs communicants.

Peut-on refuser le compteur Gazpar ?

Non, car le compteur de gaz ne vous appartient pas. Il est la propriété pleine et entière de GRDF. Le gestionnaire de réseau peut donc décider de changer le modèle en place.

Quelles précautions prendre le jour de la pose ?

Que Choisir recommande d’être présent, ce qui permet au technicien de remettre la chaudière et le chauffe-eau en route une fois le compteur changé pour s’assurer que tout fonctionne bien.

Il est également prudent de faire le relevé de son ancien compteur juste avant le changement.

Que faire en cas de problème ?

GRDF est responsable des éventuels problèmes consécutifs au changement de compteur. Commencez par appeler l’entreprise qui a posé le compteur pour qu’elle envoie un technicien.

Si elle refuse, contactez GRDF au 0 800 47 33 33 (l’appel est gratuit depuis un poste fixe, le numéro est joignable 24 h/24 et 7 j/7). Si ça ne suffit pas, contactez le service clients de GRDF au 09 69 36 35 34.

Enfin, vous pouvez nous contacter en cas de refus de prise en charge par GRDF.

Gare aux profiteurs !
.

Que Choisir : Élisabeth Chesnais   Contacter l’auteure
.